vendredi 17 juillet 2015

Toit de coeur !


Tu en es déjà à ta 4ème génération ! Autant dire que tu en as connu des fragments de nos vies. Les premiers émois, les querelles amoureuses, les galères de grand, les rêves de gosse... Je n'ai jamais trouvé meilleur terrain de jeu que toi, chère maison de vacances.

Il y avait tout le décor et les accessoires pour cela. Les assiettes en porcelaine ébréchées, les meubles de guingois dont on ne voulait plus, les robes à fleur de l'arrière grand-mère. De tout cela, il reste encore quelques vestiges. Les plus robustes au passage du temps. Le lavoir en pierre au fond du jardin et la petite cabane en bois, construit par papi et qui faisait ma fierté de gamine.

J'ai décidé de te mettre sous les feux de la rampe, tel un précieux bijoux. Pourquoi ?... Parce que tu es entrée dans notre famille dans les années 60 et que de cette époque, tu conserves encore de jolies restes. Tu renfermes des perles qui entretiennent notre culte familial pour le vintage...


Dommage que ces objets-phare soient noyés dans un intérieur bouillonnant de bibelots et de meubles de différentes vagues. Je les aurais bien vu dans un décor, épuré et sobre, auquel ils auraient donné l'authenticité et l'extravagance.

Mais c'est là, ce qui fait ton charme. Il flotte toujours comme un parfum de nostalgie entre tes murs. La même odeur s'échappe quand on ouvre la porte d'entrée. L'extérieur offre aussi son bouquet de senteurs. Le jardin a été conçu autour de toi tel un écrin de verdure, serti de lauriers rose, de pins et de lavande.

Alors, ne soit pas surpris d'occuper une place de choix dans mon coeur bercé par le flot des souvenirs. Toi, toi, mon toit, qui porte le doux nom rêveur de Blue Sky...

Pour terminer, je vous livre quelques clichés de ces objets devenus culte...










Retrouvez le sommaire : ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

A vos mots... Prêt ? Palabrez !