jeudi 23 juillet 2015

La saga tropézienne


J'ai eu l'idée de cet article quand des amis m'ont dit qu'ils avaient acheté une tarte tropézienne à la boulangerie du coin... Hum, hum. Oui et non!... Ça méritait une petite explication en toute gourmandise! Avec un petit retour dans les Fifties :)



La Tarte tropézienne, c'est ce gâteau monté à partir d'une brioche au sucre fendue en deux et garnie d'un mélange de deux crèmes. Mais qu'on se le dise sa recette est un secret soigneusement gardé! Son goût est inimitable, parole d'initié! Alors, il ne faut pas la confondre avec toutes les autres...

D'abord, parce que son histoire est singulière.

Alexandre Micka, pâtissier d'origine polonaise, est arrivé en Provence au début des années 1950. Il décide alors d'ouvrir une boulangerie pâtisserie à Saint-Tropez qui n'est alors qu'un petit village de pêcheurs. Dans ces valises, il a emporté la recette d'un gâteau brioché à la crème que faisait sa grand-mère. C'est ce gâteau qu'il vend dans sa pâtisserie. En 1955, le film "Et Dieu... créa la femme" est tourné à Saint-Tropez par Roger Vadim. Alexandre Micka prépare les repas pour l'équipe du tournage. Il en profite pour leur faire goûter sa tarte. Notre célèbre B.B (Brigitte Bardot) lui suggère de la nommer "Tarte de Saint-Tropez." Le pâtissier préfère "Tarte Tropézienne." Et voilà une recette de famille devenue, elle aussi, emblématique de ce coin de Côte d'Azur!


Ensuite, il n'y a qu'elle qui puisse porter ce nom!

On voit pourtant la tarte, dans de nombreuses pâtisseries, sous des appellations diverses et variées. Toutefois, seules celles vendues dans les boulangeries et pâtisseries "La Tarte Tropézienne" (cliquez sur le lien pour les trouver!) sont les véritables. En effet, dès 1955, Alexandre Micka a déposé la marque et le brevet de fabrication. 

Je ne vais pas me faire des copains avec ça, mais au moins serez-vous un consommateur averti!... Ah et au cas où, je n'ai pas non plus de part dans l'entreprise!!! :D


Retrouvez le sommaire : ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

A vos mots... Prêt ? Palabrez !